Investir en Koh Samui: quelles lois pour l’investissement immobilier

Investir en Koh Samui est une action encadrée par des lois claires. Quelles sont les options à considérer par un étranger pour effectuer un investissement immobilier ?

Pour un étranger, les textes juridiques encadrant l’investissement immobilier sont nombreux et clairement définis. Investir dans un appartement ou une maison est possible dans la mesure où l’investisseur respecte ces lois à la lettre et est aidé d’un avocat du début à la fin de la procédure. En effet, le rôle de ce dernier est crucial  pour investir dans un appartement ou une maison en Koh Samui. Par ailleurs, les termes légaux changent selon le type de bien choisi.

Pourquoi investir en Koh Samui ?

L’idée d’investir en Koh Samui enchante de plus en plus d’étrangers en quête de fiscalité allégée et d’un pays où il fait meilleur vivre pour la retraite, entre autres détails. Ainsi, il existe plusieurs façons d’investir dans le secteur immobilier thaïlandais : location, propriété, copropriété, etc. Pour cause,  le pays des Hommes libres est peu exposé à la crise économique mondiale et la pierre induit des avantages bien définis.

Que propose le secteur immobilier en Koh Samui ?

À l’heure où l’immobilier thaïlandais est presque considéré comme un eldorado, les logements proposés aux investisseurs sont nombreux, divers et occupent de nombreuses villes et stations balnéaires. Alors que certains souhaitent investir dans une résidence secondaire, d’autres s’activent à rechercher un condominium, une villa ou un appartement au sein d’une résidence. Ces trois types de biens sont ceux qui attirent le plus d’étrangers souhaitant investir.

Investir dans l’immobilier : les points forts

Au vu du nombre élevé d’arrivées touristiques, qui s’accroît d’année en année, investir en Koh Samui est une action intelligente et certainement rentable. En effet, le retour sur investissement peut s’avérer extrêmement intéressant dans le cas, par exemple, d’une résidence secondaire à offrir à la location saisonnière. De plus, le secteur immobilier koh samui vente est en constante évolution, offrant chaque année plus de logements proposés aux investisseurs. Enfin, la Thaïlande est un pays peu exposé à la crise et ses habitants jouissent d’un climat agréable, d’une qualité de vie et de services méritants pour un budget inférieur à ce que dépense un habitant du continent européen.

Construire sa maison : ce que prévoient les textes de loi

Qui délivre les permis de construire ? Pour Bangkok, c’est à l’Administration métropolitaine qu’il faut adresser sa demande. En revanche, pour d’autres provinces, il faut se renseigner auprès de la municipalité ou au bureau du sous-district. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les plans d’urbanisme sont une réalité à Bangkok, dans les autres agglomérations et les stations balnéaires en Thaïlande. Une demande de permis de construire peut être visée à condition qu’aucun bâtiment, zonage ou autre règlement ne vienne obstruer la construction en question.

Acheter une maison en Koh Samui : différentes lois selon le type de bien

L’achat d’une maison est traduit par de nombreuses étapes. Le passage par un avocat est indispensable, étant donné que le rôle de ce dernier est de concrétiser et finaliser l’accord entre le vendeur et l’acquéreur. Investir en Thaïlande est une procédure extrêmement encadrée, et il est recommandé de consulter les législations en vigueur en fonction du type de bien. À titre d’exemple, les textes de lois prévus pour investir dans un condominium diffèrent des conditions d’achat d’une villa.

Vices cachés à l’achat d’une maison en Koh Samui

Investir en Thaïlande, notamment dans l’immobilier, comporte des risques auxquels il faut rester attentif. Comme dans tout pays, il se peut que l’acheteur découvre, après acquisition du bien des vices de construction ou des défauts cachés. Dans ce cas, le promoteur doit en être formellement informé. Une clause dans le contrat de vente prévoit la période de responsabilité de chacune des deux parties pour ce type de cas, ainsi que la procédure de notification. En revanche, si l’accord ne mentionne aucunement cette question, le droit civil thaïlandais s’applique, d’où la nécessité de solliciter les services d’un avocat. Une inspection détaillée du bien immobilier est indispensable avant la signature de tout accord.

Acheter en Thaïlande : freehold et leasehold

Quelle est la différence entre le freehold et le leasehold ? Dans le secteur immobilier, investir peut se faire de deux façons distinctes : en propriété libre (freehold) ou au bail (leasehold). Pour l’un, les pleins droits sont accordés au propriétaire. Dans le deuxième cas, cela signifie que le terrain est loué à un propriétaire, éventuellement sur du long-terme et pour un maximum de 30 ans. Il convient de souligner que tout bail supérieur à trois ans doit être enregistré au cadastre.

Contracter un prêt pour acheter une maison en Thaïlande

Il est extrêmement difficile, voire impossible dans de nombreux cas, pour un étranger de contracter un prêt en Koh Samui. Une banque étrangère refuserait tout aussi catégoriquement. Pour investir dans l’immobilier, il est donc recommandé d’amasser un capital avant de se lancer dans la procédure d’achat d’une Achat maison Koh Samui au pays du Sourire. Par ailleurs, un étranger ayant épousé une personne de nationalité thaïlandaise a plus de chances de se voir octroyer un emprunt en vue d’investir. Il en va de même pour un investisseur étranger capable de prouver qu’il a des obligations fortes au sein du pays (permis de travail, etc.).

Acheter en Thaïlande : les pièges à éviter

Comme dans n’importe quel pays, avant d’investir, il est recommandé de rester prudent. La Thaïlande ne dispose d’aucun système notarial. Le passage en revue du fichier officiel de la propriété au cadastre doit être assuré par l’avocat de l’acheteur. Avant la signature, le contrat doit être passé au crible, notamment pour des projets sur plan où l’examen de la société promotrice, de ses antécédents et de sa réputation est indispensable.

Quelles sont les informations à vérifier avant de viser une procédure ?

Il est indispensable de vérifier les trois points suivants avant d’être sûr de vouloir investir dans un bien en particulier : la validité du titre de propriété détenu par le vendeur, les freins éventuels et l’étude des droits des propriétaires de terres à proximité. Si le terrain a été acquis dans le but de construire des bâtiments, une vérification du zonage et de la législation en matière de construction est également recommandée.

Résumé des étapes pour investir en Koh Samui

Acheter en Thaïlande est synonyme de procédures pouvant être longues, mais clairement définies et encadrées non seulement par la loi, mais également par des individus, notamment un avocat et un agent immobilier. Réfléchir au type de bien à privilégier, prévoir le capital nécessaire et extraire le maximum d’informations sur l’aspect légal sont les trois indispensables pour investir en Koh Samui.